Pasteque Desktop 8.10

, par Cédric Houbart

Cette mise à jour avance vers l’utilisation complètement hors ligne de la version Desktop. Avec également quelques menues améliorations.

Vers un usage déconnecté

La plus grande différence d’utilisation entre la version Desktop et Android est que la première a été conçue pour un usage en mode connecté, alors que la seconde pour une connexion disponible qu’à quelques moments précis.

Dans les précédentes versions, l’application Desktop pouvait faire face à des déconnections ponctuelles mais ne pouvait démarrer sans connexion. Avec cette mise à jour, le chargement des données se fait à la demande, comme pour la version Android et l’interface de gestion JsAdmin. L’envoi reste automatique dès que possible.

Ainsi, il est maintenant possible de démarrer Pastèque sans connexion. Alors qu’auparavant, si la connexion était indisponible le logiciel continuait de fonctionner mais malheur si on fermait la fenêtre. Autre point intéressant pour les grands catalogues (notamment dans les épiceries), le lancement de l’application peut être grandement accéléré si le catalogue n’a pas changé.

Le chargement s’effectue sur l’écran d’accueil et indique la date de dernière mise à jour, pour penser à charger régulièrement. Par contre, il n’est toujours pas possible d’ouvrir ou fermer la caisse hors connexion. Ce sera pour plus tard, chaque chose en son temps…

Et quelques petites nouveautés

Du coté des améliorations pratiques, il est maintenant possible d’ouvrir le tiroir sur le plan de tables. Même si la plupart du temps l’ouverture se fait manuellement, c’est une grande avancée pour l’innovation digitale (nécessite un écran tactile) made in France avec un tiroir caisse connecté sans même avoir besoin de 5G.

Et puisqu’on parle de tiroir caisse, la liste des mouvements de caisse effectués au cours de la session est maintenant visible sur l’écran qui leur est dédié.

Enfin l’utilisation du multi-imprimante a été légèrement approfondi. L’impression d’une commande sur l’imprimante principale donne maintenant l’addition, avec le montant total et l’en-tête de ticket pour rester présentable. L’impression sur les autres imprimantes envoie la commande, sans en-tête ni total.

Dans la même rubrique

La lettre d'information