Des nouvelles de l’asso

Après un grand passage à vide, l’asso reprend un peu d’activité et nous utilisons quelques nouveaux outils pour ça. En dehors des mises à jour visibles sur Pastèque Desktop et l’interface de gestion JSadmin, il se passe des choses en sous-marin.

Reprise de code de Pastèque Android

La version tablette de Pastèque est à l’abandon depuis un bon moment déjà. Lucien (MasterIT) a longtemps montré son intérêt pour cette version portable et légère, mais il faut pouvoir entrer dans le concret en dehors de sa zone de confort. Et notamment se former à toutes les spécificités de ce type de développement.

Le concret arrive tout doucement, avec la reprise du code. On peut donc raisonnablement espérer qu’un jour des correctifs soient appliqués à la version actuelle, ou qu’une tout autre application voie le jour avec du code moderne tout en récupérant un maximum de la version actuelle.

Les efforts sur la version Android se font conjointement avec les nettoyages et réorganisations de code de Pastèque Desktop pour au moins essayer de tendre vers une base de code commune, testable et testée automatiquement. Ça nous simplifierait la vie et serait autant bénéfique pour les deux applications.

Tout ça bien sur avec notre traditionnel planning du "when it’s ready" voir encore plus tard.

Ces nouveaux développements bousculent un peu notre non-organisation pour avancer ensemble. Ce qui est aussi positif.

Poursuite des développements Pastèque/Dolibarr

La récupération des données de ventes de Pastèque dans Dolibarr a été initiée par Lucien il y a un moment aussi. Guillaume l’a rejoint et relayé pour poursuivre les développements et tenter d’obtenir un module exploitable.

C’est un long sujet plein d’espoirs, qui soulève beaucoup de questions sur les représentations tickets/factures, sur les façons d’importer les éléments avec des problèmes de performances, d’informations dupliquées et de gestion comptable. Tout ça en raison de différences de fonctionnements qui font que Pastèque fait bien la caisse que Dolibarr fait bien la gestion.

Encore une fois, "when it’s ready".

Nouveaux outils de communication

Force est de constater que le Mattermost utilisé pour l’association est mort. Forcément si on n’y va pas, on ne peut pas répondre aux messages en moins d’une semaine et personne ne reste non plus.

Après quelques discussions pour trouver un autre outil de communication, un salon XMPP (aka Jabber) est ouvert pour nous passer des petites infos et rappels. Actuellement sur un serveur en temporaire pour vérifier que ça nous convient avant de déployer peut être notre propre serveur (ou en trouver un autre pérenne).

Ça fonctionne pour nous trois (Cédric, Guillaume, Lucien) et ça complète bien des réunions vaguement mensuelles en visio pour faire un point d’actu.

Le contact régulier nous permet aussi de simplifier les contributions, en apportant quelques détails sur des bouts de codes de manière plus souple et éphémère que le système de tickets de Framagit, ou encore en se calant des rendez-vous visio pour parler d’un bug en particulier, de structure de code et d’actions en attente comme des merge-requests.

En bref, ça bouge à l’intérieur, et ça ne se voit pas encore trop de l’extérieur.